La fin de la vérité ?

Quelle meilleure manière d’acter un retour que de le faire avec un drama ?

Ah, la notion de vérité / opinion, ça fait un moment que j’ai envie d’en parler. D’autant plus que l’explosion des réseaux sociaux, entre autre, n’a pas aidé la mise en avant des faits. 

Tout simplement, les faits. Oui. Loin de toute considérations politiques, religieuses, financières, les faits. Impitoyable, objectif & juste, l’importance capitale de revenir aux faits, je ne l’ai jamais autant ressenti que ces dernières années.

On va pas se mentir, qu’il soit de droite ou de gauche, la montée des extrêmes n’aide en rien notre situation, bien au contraire, Trump nous le prouve même chaque jour, il est plus important maintenant pour certains politiciens / acteurs de la vie publique de se faire passer pour « anti-système ». Pourquoi ? Tout simplement parce que jusqu’ici et de plus en plus, les acteurs du « système » nous font ramer et à force de ramer, on attaque la falaise (AH, la référence pourrie). C’est à partir de ce constat nous rentrons dans un cycle vieux comme le monde : si les représentants habituels ne font pas le travail, il faut aller voir vers celui qui est le plus virulent, celui qui parle « bien » car il ne faut pas se mentir : les meilleurs orateurs ne sont pas modérés, ils ne sont plus dans les partis dit « classiques ». 

Il suffit de regarder les dernières interviews du Pr Raoult, la vidéo de Marion Maréchal, les interventions des députés LFI à l’Assemblée Nationale pour avoir le meilleur exemple des discours travaillés pour capter l’attention, en bien ou en mal, il faut que ça fasse parler.

Argument d’autorité, biais de pensée, c/c d’argumentations politiques, c’est simple il suffit d’entendre une revendication quelconque : si elle est reprise par un nombre suffisant de personnes, combien de temps avant qu’un politique, quelque soit son orientation politique, arrive sur les plateaux de télévision pour dire qu’il veut la même chose depuis le début ?

On en arrive au cœur du problème, l’exemple le plus flagrant étant le Pr Raoult et la chloroquine : combien de politiciens dit « anti-système » se sont raccrochés instantanément à ce Pr marseillais, sans même avoir une preuve objective de l’efficacité du produit ? Pire encore, que ce soit le Pr, ces soutiens publiques et sa « meute » de fanatique, est-ce que, si une étude venait à prouver, définitivement, que la chloroquine n’est pas la solution miracle qu’ils vendent tous, est-ce qu’ils admettraient une erreur ?

Attention, je sais à quoi je m’attaque avec cette question et je préviens tout de suite : je n’ai pas de camp. Que ce soit du côté des pro-chloroquine ou du côté anti-chloroquine, un problème est constant : aucun des deux camps ne peut prouver à 100% que leur point de vu est vérifiable. Et c’est là que se pose le problème, comment peut on vendre une solution sans savoir si elle fonctionnera réellement ? Comment peut-on dire qu’une solution ne fonctionnera pas, si on en a pas la preuve ? C’est la base même de ce que devrait être une réflexion « scientifique » selon moi : il faut se baser sur des faits. Si un grand laboratoire venait à trouver la solution miracle et réussissait à le prouver, grand laboratoire ou non, argent ou non, la vérité leur donne la légitimité. Sans vérité, personne n’est légitime par rapport à quelqu’un d’autre.

Et c’est ça, selon moi, qui pose problème aujourd’hui. Les gens ne recherchent plus la vérité, ils veulent leur « vérité ».

C’est avec ce constat qu’on arrive à la situation actuelle :

  • Les racialistes racontent comment chaque « blanc » est un raciste en puissance, les identitaires racontent comment chaque personnes de couleurs veulent éradiquer la « culture » française
  • Les extrémistes religieux racontent comment les athées mettent en périls leur croyances, allant même jusqu’à parler de phobie / haines contre les croyants tandis que certains iraient jusqu’à nous faire croire que tous les religieux / croyants sont des dangers sur le point de prendre les armes pour éliminer les non croyants
  • Les extrêmes politiques viennent chacun se positionner en tant que défenseurs de la République, car eux, ont vraiment le peuple au cœur de leur projet. Si si, je vous le jure.

J’aimerai encore donner plus d’exemples mais le problème est tellement vaste que ça prendrait plusieurs billets pour exposer tous les « cas » que j’observe actuellement sur internet / à la télévision. Donc je vais en venir à ma conclusion : oui, il y a des problèmes au niveau des médias mais ce n’est pas en se rangeant derrière des populistes que ces problèmes vont se régler. Certains veulent vous faire croire que tous les médias mentent, qu’ils détiennent la vérité mais au final, à suivre cette logique, on finira tous de la même manière : dans la merde. La recherche de la vérité doit rester notre premier objectif car c’est la que se situe notre liberté. Si on décide de laisser l’Information aux mains des plus bruyants, ils en auront la maîtrise et qui maîtrise l’Information, maîtrise le peuple. 

Je ne vous dit pas de croire sur parole chaque information que vous voyez passer à la télévision ou sur internet, au contraire ! La meilleure manière de garder votre liberté, c’est de lire, vous renseigner, vérifier par vous même l’information et garder un esprit critique et ouvert vis à vis de chaque événement, même si l’issue ne vous plaît pas forcément, il faut que l’on garde cette capacité à se poser des questions. 


Donc voilà, un premier billet « d’humeur ». Je ne prétends pas détenir la vérité universelle, ni la meilleure plume. Libre à vous d’adhérer à mes propos (ou pas), c’est d’ailleurs le but même de ce billet !

Dans tous les cas, j’espère avoir été clair dans mes propos, je suis passé assez vite sur certains sujets mais l’important est là et je compte bien pousser sur certains sujets dans le futur, hâte de me faire des supers potes d’ailleurs.

Pour le plaisir, n’hésitez pas à bookmark ces liens :

Les Décodeurs / Fact checking

AFP / Fact checking

Arrêt sur images / Critique médias

Clément Viktorovich / Twitter

AFP / Twitter

Checknews / Twitter

Snowden / Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *