La culture « Woke »

Pas beaucoup de motivation pour écrire en ce moment, mais là, c’était difficile de passer à côté de ce sujet.

En effet, le monde découvre ce qu’Internet subit depuis maintenant quelques temps, nos SJW d’antans sont devenus, aux yeux du grand public, les fiers représentants de la culture « Woke ».

Bienvenue dans la partie ?

Le dernier gros exemple en date est Xavier Gorce, ancien dessinateur pour « Le Monde », il s’est pris une shitstorm dans la tête pour avoir osé mentionner le mot « transgenre » dans un dessin à but humoristique.

https://twitter.com/XavierGorce/status/1351447398397190144

Dans ce dessin, pas d’insulte, pas de dérision sur le terme, je ne perdrai même pas mon temps à décrire ce dessin, l’auteur l’a lui même expliqué :

https://twitter.com/XavierGorce/status/1351693224969179138

Ma vision des choses, c’est que ce dessin va dans le bon sens parce qu’il inclut dans l’humour (sans en faire la cible), un groupe de personne qui existe et qui encore aujourd’hui subit des choses graves de gens qui veulent exclure ces gens de ce qu’ils considèrent comme la « norme ». Mais quoi de plus inclusif que l’humour ? C’est justement en les utilisant, de près ou de loin, dans l’humour, les débats, les émissions en tout genre, qu’on prouve que ces personnes existent et qu’ils ont leur place dans la « norme ».

C’est là que je vais me faire des potes : pour moi, il est incompréhensible de s’offenser de la moindre blague / remarque / question en allant jusqu’à harceler / menacer / pourrir les gens à l’origine de ces sorties (attention, je parle bien de sorties restant dans le cadre de la Loi hein). Pour moi, il n’y a rien de particulier à faire partie de ces « minorités » défendues avec tant de ferveur par les SJW / représentants de la culture « Woke ». Ils ne devraient même pas avoir à se justifier, ils ont le droit de vivre leur vie comme tout le monde. Mais tant qu’il y aura des gens pour doxer, menacer de mort, pourrir chaque personne ayant le malheur de ne pas rentrer dans le moule « Woke », on ne pourra pas avancer. Parce que chaque extrême en attire un autre. Et l’avènement même de cet ultra gauche est en train de créer un pendant à l’ultra droite.

Pour exemple, essayez de vous rappeler d’un évènement provoqué par Génération Identitaire avant d’avoir entendu le moindre discours racialiste / anti-colonialiste sponsorisé par la clique Diallo / Jordana / Traoré. De mes souvenirs (qui sont subjectifs hein, j’ai pu louper l’infos à l’époque), je n’ai jamais autant entendu parler de race (ce qui est, je le rappelle, pour moi d’un racisme crasse) et de couleurs que depuis que j’entends dire par les personnes nommées précédemment que du fait d’être blanc, j’étais raciste.

Alors déjà que depuis Mme De Haas, j’ai appris que c’était fort probable que je sois un violeur, que d’autres m’ont fait comprendre que je serai pas loin de battre la femme que je n’ai pas ou que, globalement, à chaque posts que je fais sur les réseaux on me rappelle que je suis un nazi cis blanc privilégié, ça commence à me faire un peu mal au cul d’être accusé de tous les maux du monde. Mais ne vous en faites pas, je vous en veux pas. Je suis même plutôt triste de constater, chaque jour, la manière dont ces gens stigmatisent les personnes qu’ils cherchent à protéger. Allant même, dans certains débats, jusqu’à faire preuve, eux-mêmes, de racisme (selon leur définition hein, j’aime toujours pas ce terme).

https://twitter.com/28minutes/status/1086012793726283776?lang=fr

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bounty_(st%C3%A9r%C3%A9otype)

Alors que faire ? La culture « Woke » est une réponse merdique à de vrais problématiques et tant qu’on arrivera pas à passer au delà de cette manière très américaine de traiter les choses, on avancera pas. Car comme je l’ai dit, un extrême en appel toujours un autre, c’est comme ça qu’ils vivent, qu’ils prospèrent même, il n’est plus question de lutter pour quelque chose mais de lutter contre quelqu’un. La France fonctionne sur ce principe depuis un moment (rappelez vous comment Macron a été élu), le fait d’importer des mouvements de pays ne fonctionnant pas du tout comme le notre n’arrangera certainement pas les choses, car nos politiciens actuels sont trop « rôdés » à leurs méthodes, il suffit de voir la glissade vertigineuse de la France Insoumise, entraîné par ce qui était au départ une minorité vers un abysse racialiste et sectaire.

Nous en arrivons au schéma dans lequel on est aujourd’hui, un centre et une droite « douce » qu’on arrive plus à différencier, l’extrême droite qui devient de plus en plus une caricature, une gauche laïque qui disparaît, petit à petit, au profit d’une extrême gauche radicale, qui ne se regarde plus dans la glace. Rien de bien joyeux.

Mais l’espoir n’est pas perdu, il existe encore des gens qui souhaitent sortir de cette boucle. Des gens capables de rire de tout, débattre, critiquer et se poser des questions. C’est ce qui fait de nous des humains, des êtres pensants. Et avec tous les cons qui se sont « révélés » avec le COVID, ça fait du bien de savoir que des gens sont encore capables de penser.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *